ORDRE DE MALTE LIBAN
Patrons & Fondateur

NOTRE DAME DE PHILERME

 

Les Chevaliers de l'Ordre ont vénéré à Rhodes l'icône de la Mère de Dieu du Mont Philermos. Ils ont rendu hommage à la Mère de Dieu, Patronne de l'Ordre, qui a accompagné l'Ordre jusqu'à Malte (aujourd'hui l'icône se trouve au musée Cetinje à Monténégro). Le 8 septembre, le jour de la Fête de la Nativité de la Sainte-Vierge Marie, l'Ordre commémore la Mère de Dieu, Notre Dame de Philerme. 

 

Au Liban, nous avons la chance de vivre dans un pays riche en communautés et en religions différentes, ces différents moyens de communiquer avec Dieu (appelé par les Chrétiens et les Musulmans “Allah”). Ces voies, au lieu de diverger, convergent finalement grâce au travail de l'Ordre de Malte, ce point de convergence étant la Sainte-Vierge Marie, vénérée aussi bien par l'Islam que par le Christianisme.


Mettre notre action sous Sa protection, indépendamment de notre affiliation religieuse, est le pilier de la convergence spirituelle, ce lieu de rencontre principal qui nous rend vivants dans le cadre de la même vérité, la même capacité d'aimer et de venir en aide aux plus démunis.

 


SAINT-JEAN LE BAPTISTE

 

L'Hôpital de la jeune fraternité à Jérusalem a été sous le patronage de Saint-Jean le Baptiste qui, par conséquence, est devenu le patron de l'Ordre Hospitalier créé par la suite. Il est le plus grand des prophètes (Mt 11:2-19), qui se met de côté pour ouvrir la voie au Seigneur. Il nous appelle à ne pas s'enorgueillir, mais à œuvrer en faveur de Son honneur: “Il faut qu'il croisse et que je diminue” (Jn 3:30). 
L'Ordre de Malte au Liban célèbre la Fête de Saint-Jean le Baptiste, chaque année, par une messe officielle le 24 juin.

 


GERARD LE BIENHEUREUX

 

En 1048, des marchands de l'ancienne République Marine d'Amalfi ont obtenu du Calife d'Egypte l'autorisation de construire une église, un couvent et un hôpital à Jérusalem pour s'occuper des pèlerins, toutes races et fois religieuses confondues. L'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem - la communauté monastique qui dirigeait l'hôpital - est devenue indépendante sous l'égide de son fondateur, le Bienheureux Gérard. En vertu de la Bulle Papale en 1113, l'Hôpital est devenu un ordre religieux laïc. Tous les chevaliers étaient des religieux, liés par trois voeux monastiques: pauvreté, chasteté et obéissance. 

 

De Gérard le Bienheureux, nous apprenons la profonde spiritualité de servitude à l'adresse des pauvres et des malades, nous appelant à voir Dieu en eux (Mt 25:40) et à les servir comme s'ils étaient le Seigneur Jésus-Christ Lui-même. Voici l'origine de l'ancienne référence “Nos Seigneurs, les pauvres et les malades”.