ORDRE DE MALTE LIBAN

Les jeunes

Témoignages

"Chabrouh, un message" – par Patrick Jabre, Chevalier de l'Ordre de Malte et Responsable du Projet de Chabrouh

 


“… Chabrouh est plus qu’une destination d’été, c’est un message d’humanisme et de civilisation. Chaque année, plus d’une centaine de volontaires unissent leur force à leur foi dans le but ultime de creuser un sourire sur plus des visages souillés par l’injustice de la vie…


… Finalement, le vrai miracle de Chabrouh est celui de l’échange secret qui prend place entre volontaires et ‘invités’ où le volontaire passe d’un rôle de Donneur éveillé et avisé à celui de Receveur timide et caché qui finit par abandonner lentement ses attaches matérielles et vaniteuses de son quotidien.”

 

 

"Chabrouh, une promesse" – par Tania Arwachan, Dame de l'Ordre de Malte


“Chabrouh, pour ses volontaires, est une découverte humaine, celle de personnes qui trouvent difficilement leur place dans la société… ou plutôt, celle d’individus que la société ne se donne pas le temps et les moyens de découvrir, d’intégrer, de tolérer, d’accepter…


… Chabrouh, c’est aussi une expérience humaine et spirituelle des plus riches, que de nombreux volontaires aiment revivre chaque année; un «break», un éloignement du monde individualiste dans lequel on évolue…”

 

 

"Un rendez-vous annuel" - par Hala Ghorayeb, volontaire libanaise


“… Au début j'avais un peu peur. J'ai réalisé ensuite à quel point j'étais attachée aux invités que je me suis promis de faire tout mon possible pour participer à ces camps chaque année…


… Ils sont devenus ma famille; j'aime bien m'occuper d'eux et leur rendre visite tout au long de l'année. Nous avons des caractères différents, ce qui a d'abordentravé la communication entre nous. Mais avec le temps, la patience et l'amour, ces barrières se sont effacées pour finalement disparaître.


… D'année en année, je réalisais à quel point il était important pour moi de donner une partie de moi-même à (Tony, Ahmad, Nada, etc.) vu que c'était la meilleure façon dont je pouvais profiter pour remercier Dieu de toutes les grâces qu'Il m'a accordées et pour tous les cadeaux qu'Il m'a offerts tout au long de ces années, etc.”

 

 

"2 semaines de route à Chabrouh" – par Édouard Clogenson, Chef du Clan XII Bayart, Paroisse Saint-Augustin, Paris 8e


“… Nous sommes pleinement tournés vers le service qui nous attend, à savoir s’occuper d’handicapés pendant 15 jours. Après quelques appréhensions dues au fait que presque aucun d’entre nous n’avait d’expérience dans ce domaine, nous attendons plus motivés que jamais cette “ épreuve”…


… En effet, pour certains plus que pour d’autres, cette première approche est véritablement une épreuve. Les réactions ne sont pas celles attendues, il faut s’attendre à tout… mais au bout de 3 jours, nous nous attachons réellement à notre malade…”

 

 

"Un Noël festif à Chabrouh" – par Joanne el Choueiri, volontaire libanaise


“… L’ambiance d’enthousiasme et d’échanges mutuels qui régnait nous a permis de mieux connaître et comprendre les filles. Chaque moment de la journée s’avérait être plus enrichissant que le précédent…


… J’avais l’impression que tout le monde se soutenait afin de faire de ce séjour l’un des plus épanouissant. Les filles semblaient comblées, ce qui nous encourageait à nous impliquer et à nous donner encore plus pour faire perdurer leurs sourires rayonnants…”